ATELIER THIOLLIERE Restauration et Conservation de Livres,
Archives et Documents Graphiques - Reliure - Dorure

restauration d'archives, restauration de livres, reliure

3, rue Marcellin Champagnat 42100 Saint-Etienne -
Tel: 04 77 25 58 98 - Portable: 06 65 43 79 37- Email :
Nous contacter Plan du site Imprimer
Vous êtes ici : Conservation & restauration archives >> Conservation à domicile

Conserver livres et archives à domicile

développement de moisissure sur des archives modernes inondées

Développement de moisissure sur des archives modernes inondées

La première étape consiste à prendre conscience que l’on possède, chez soi un patrimoine de documents divers auxquels on tient et que l’on souhaite conserver et transmettre. Les conseils qui suivent s’adressent aux particuliers qui possèdent, par exemple, des archives familiales, des livres, des photos, des correspondances, des dessins d’enfants, des diplômes, des journaux etc. Ces conseils s’appliquent en fait à la majorité des biens culturels. Ils portent sur quatre points importants : les conditions climatiques et l’éclairage, la nature des conditionnements, les conditions de manipulation et de consultation, et enfin les réparations.

Les conditions climatiques et l’éclairage.

Les normes de conservation des documents graphiques dans les bâtiments d’archives sont les suivantes :
dépôts d’archives : température comprise entre 16°C et 18°C , hygrométrie relative comprise entre 45 % et 60 % .
salles de consultation : température comprise entre 20°C et 22°C , hygrométrie relative comprise entre 45 % et 60 % .

Dans le cadre d’un habitat domestique, on peut donner les conseils suivants :
La cuisine et la salle de bain sont les pièces les plus impropres à la conservation des documents en raison de taux d’humidité et de températures pouvant être très élevées et dont les variations sont très fréquentes.
Les caves ont en général des températures stables mais un degré d’hygrométrie souvent trop élevé qui favorise l’apparition des moisissures et la prolifération des insectes, quant aux greniers, les écarts de température y sont très importants et la possibilité de gouttières les rend peu sûrs.
Les pièces à vivre ou le salon peuvent convenir à condition que l’air ne soit pas trop sec ni la température trop élevée. Au besoin, la mise en place, peu coûteuse, d’un humidificateur d’air équipé d’une régulation automatique permet de maintenir l’hygrométrie relative dans les plages voulues, qui plus est au bénéfice de la santé des occupants !
La température des chambres, assez fraîche le plus souvent, est un facteur positif de conservation mais il faut veiller à ce que l’utilisation nocturne de ces pièces n’entraîne pas des hausses excessives de l’hygrométrie.
Les températures très variables des vérandas et leur luminosité importante les rend impropres à la conservation des documents.

Si les documents sont conservés dans un placard, on veillera à le placer loin des sources de chaleur que sont les radiateurs .
Les livres ou les objets présentés dans des vitrines ou des bibliothèques ouvertes ne devraient pas être atteints par le rayonnement solaire direct qui entraîne des dégradations liées à l’action calorique et photochimique de la lumière.
Des stores ou des volets permettent d’occulter les fenêtres pendant les périodes de fort ensoleillement.
Les éclairages domestiques courant n’offrent en général pas de bonnes garanties pour la conservation : trop de rayonnement ultra violet, ou trop de rayonnement calorique, parfois même les deux pour les ampoules à halogènes; il convient donc de les placer à bonne distance des documents à conserver. Les lampes à led semblent d’une utilisation prometteuse .

L’entreposage et le conditionnement.

exemple d'un stockage d'archives inadapté

exemple d'un stockage d'archives inadapté

Les lettres, les dessins doivent être conservés à plat, à l’intérieur de pochettes en papier ne contenant que des documents de dimensions proches. Le papier des pochettes doit posséder de bonnes caractéristiques de conservation. Ces pochettes ne semblent pas exister dans le circuit de distribution grand public mais on peut se les confectionner sur mesure à partir de papier à dessin de très bonne qualité (par exemple, de nombreux papiers à dessin Canson présentent de bonne caractéristiques et sont largement distribués). Il faut absolument éviter le papier kraft, le papier journal et les films plastiques ordinaires qui ne présentent aucune garantie de stabilité chimique.
Pour les photos, attention aux albums comportant un système de fixation par film transparent autocollant !  Son instabilité chimique entraîne un jaunissement et une dégradation progressive des photos.

 

Les précautions de manipulation.

Lors de la consultation des documents, les manipuler en douceur avec des mains propres. Disposer d’une surface plane suffisamment grande pour prévenir tout risque de chute ou de torsion. Pour les livres en particulier, éviter de forcer la couture en voulant obtenir une ouverture parfaitement à plat.

La réparation

Pour la réparation des documents graphiques, il convient absolument de proscrire l’emploi d’adhésif transparent ou opaque, de papier kraft gommé et de manière générale de tout matériau ou colle non explicitement étudié pour la réparation des document d’archive.

Atelier Thiollière
3, rue Marcellin Champagnat 42100 Saint-Etienne
Tel: 04 77 25 58 98 / Fax: 04 77 47 08 57 / Portable: 06 65 43 79 37
Mentions légales